Le Titanic n’aurait jamais dû couler

Expression imprégnée d'une certaine ironie.
Lorsqu'un accident ou un événement aussi malheureux qu'inattendu arrive, on trouve toujours des fâcheux pour expliquer "qu'il fallait que" ou "qu'on aurait dû".

Cette expression permet de rappeler à ces individus que tout accident est bête et inattendu !