Zonard

Les expressions du zonard, de la caillera, du keupon, bref, de la street

Babtou

Plutôt péjoratif. Désigne une personne de couleur blanche.
On associe souvent l'adjectif "fragile" au terme "babtou".

Bang

Le bang est l'outil principal de celui ou celle qui se "tape une douille". Le bang se compose d'une chambre de refroidissement et d'une "douille" qui contient généralement de la résine de cannabis et un peu de tabac.
Dans sa forme la plus artisanale et la plus rudimentaire, le bang est une bouteille en plastique dans laquelle on perce un trou, pour faire passer une douille métallique.

L'utilisateur d'un bang aspire la fumée de cannabis et de tabac refroidie par l'eau contenue dans la chambre de refroidissement.
On peut supposer que le terme de "bang" évoque la violence de la défonce provoquée par l'inhalation : l'usage du bang revient souvent à fumer un ou plusieurs joints de manière quasi instantanée.

Belec (Faire)

Issu de l'arabe. Faire belec, c'est faire attention.

Ex. Fait belec ma gueule, y'a les Schtroumpfs !
Tr. Prend garde l'ami, la maréchaussée arrive !

Bicrave

Vendre au marché noir quelque chose, en général des stupéfiants.

Bronx

Synonyme de bazar. Peut se dire aussi d'une situation qui est totalement hors de contrôle.

Ex. En ville le samedi soir c'est le bronx, y'a mass foncedés qui glandent comme des Zombies.
Tr. En ville le samedi soir c'est le chaos le plus total, on voit des hordes d'apprentis toxicomanes qui errent sans fin.

Cash

Exprime le caractère direct ou immédiat d'un propos ou d'une action.
On peut faire quelque chose cash, ou dire quelque chose cash.

Chimique

Bizarre, étrange, louche. Cette expression est issue du langage banlieusard tourangeau, plus précisément de la banlieue de La Riche.

Chtar (ou Shtar)

En argot moderne, le chtar c'est la prison. Ce terme est souvent employé dans des textes de rap.
Devons-nous écrire "chtar" ou "shtar" ? Ce n'est pas très clair, il semblerait que les deux versions orthographiques cohabitent.

Cul de splif

La fin d'une cigarette aux effets euphorisants. La fin d'un joint plus simplement !

Dawa

Désordre, bazar. Parfois : la discorde, un violent désaccord.

Ex. "Quand j'pose mes air max dans son squat j'matte : du dawa, du dawa, que du dawa !"
Tr. "Quand je posais mes chausses dans sa garçonnière je constatais avec effarement : un désordre sans nom à perte de vue !"

Deuspi

Le verlan de "speed" en anglais.
Faire quelque chose dans la précipitation, dans l'urgence.

Ex. Je passe chez toi en deuspi et on s'roule un stick
Tr. Allons chez vous ponctuellement mon ami, nous pourrons préparer une cigarette aromatisée

En chien (Être)

En manque de quelque chose, d'argent par exemple. Cette expression évoque aussi souvent une frustration sexuelle, en référence à la sexualité débridée et spontanée de nos amis canins.
On utilise souvent cette expression en verlan, ce qui donne donc : "en iench".

Ex. "Matte le pécore, il a du mesper sur le futal : trop en iench !"
Tr. "Regarde moi ce triste sire, sa semence sèche sur son pantalon : en voilà un qui est en manque d'amour !"

Faya (Etre)

Etre sous l'emprise d'un stupéfiant ou de l'alcool.
Faya peut se hurler comme un cri de guerre : "Fayaaaa !"

Foncedalle

Sensation de faim totalement incontrôlée et insatiable suite à la consommation de Cannabis.
La foncedalle survient subitement, et pousse le "Foncedé" à se ruer sur le premier frigo venu et à le dévaliser sans aucune espèce de remords.

Ex. J'ai invité les potes dans ma turne et ils ont encore été pris d'une foncedalle généralisée. Je n'ai plus rien à becqueter depuis !

Foncedar

Désigne un individu sous l'emprise d'une drogue.
L’étymologie est un poil complexe : on part du mot "défoncé".
En verlan, on obtient "foncedé". Puis pour plus d'élégance, on ajoute le suffixe péjoratif -ard, ce qui nous donne donc le qualificatif de "Foncedar".

Fouf

Un des innombrables terme pour désigner le sexe féminin.
Fouf est un joli surnom pour un terme beaucoup plus classe et moins moderne : "la foufoune".

Frelon

Synonyme d'ami, de pote.
Pourquoi ce choix animalier ? Mystère. Le Causage suppose que le frelon incarne une forme de virilité car il s'agit d'un insecte imposant et parfois agressif.

Gardav

Le petit nom mignon de la garde à vue. Si vous voulez passer pour un vrai bonhomme, ça impose tout de suite de parler de gardav.

Geush

Verlan et diminutif assez dégénéré de "Schlag".
Un Geush est un toxicomane, parfois un alcoolique.

Ex. "Un putain de geush ce tarba, quand il bedave pas il pillave."
Tr. "Ce type là est un vrai alcolo, quand il achète pas son pinard à l'épicerie il le picole."

Halouf

Issu de l'arabe : un cochon. Prononcez "Ralouf".
En général si on vous traite de halouf, ce sera rarement un compliment.

Ex. "Choufe c'te poukave, il a une gueule de halouf !"
Tr. "Vois ce délateur, sur son visage le porc qu'il est vraiment transparaît."

Iencli

Verlan de "client".
A l'origine, le "iencli" c'est une manière de parler d'un client avec un certain mépris. Par exemple, un dealer qui ferait commerce dans une banlieue peut parler de son "iencli" qui vient de quartiers plus dorés.
Le terme "iencli" peut aussi désigner quelqu'un qui s'habille de frusques qui rappelle des clips de rap ou qui écoute du rap pour se donner un style de mauvais garçon. Pourtant, le "iencli" vit dans des quartiers bourgeois et ce sont souvent ces parents qui lui achètent ses sweats à capuche floqués à la gloire d'un rappeur.
Il s'agit donc toujours d'un terme assez péjoratif.

Khoya

En arabe : frère. En français, prononcez "Roya".
Ce mot est fréquemment utilisé par le rappeur Nessbeal. Ici, dans le morceau "Au delà de l'horizon", sur l'album "Rois sans couronne".

"Au delà de l'horizon de la prison au delà, au delà des saisons
C'est comme le poison qui te ronge khoya vois plus loin que ton pilon
Une tonne de plomb dans l'aile la colombe ne décolle pas
Assis dans mon salon les larmes de ce monde remplissent mon plasma"

Manger sa mère

Heureusement, cette expression doit être majoritairement prise au second degré.

Sens commun :
" Norbert a si faim qu'il serait prêt à manger sa mère."
Dans ce cas l'emploi du conditionnel renvoi à une possibilité certes macabre, mais néanmoins tristement concrète.

Prise au premier degré, on retrouve cette expression régulièrement dans les titres racoleurs ou faits divers sordidement gastronomiques.
" Ivre, il mange sa mère"

Sens figuré :
" Il a bien mangé, sa mère ! "

Lors d'un combat de rue mettant aux prises des individus belliqueux, l'utilisation de cette expression mets en exergue le caractère violent et les coups reçu par l'un ou l'autre. La nuance se fait ici via la virgule, judicieusement placée elle change le sens de la phrase.

A noter que l'on peut également manger ses morts, manger sa race, etc.

Meuj

En verlan et légèrement déformé : un gramme.
En général cette unité de poids est utilisée pour parler de drogue.

MG

Raccourci de Ma Gueule. Désigne en argot moderne un ami ou un congénère, voire de façon générale un interlocuteur.

Pérave (ou Perrave)

Probablement une déformation du mot "pourrave". Pourrave est quant à lui un synonyme dégénéré de "pourri".
Quelque chose ou quelqu'un de "pérave" est donc sans intérêt, mauvais dans tous les sens du terme.

Ex. "Matte ce pécore dans sa caisse pérave, c'est vraiment un schlag !"
Tr. "Regarde donc ce triste sire dans sa voiture en piteux état, c'est vraiment un misérable !"

Pillave (ou pillaver)

Mot d'origine romaine (tsigane).
Pillave, c'est le fait de boire de l'alcool. Parfois : fumer du cannabis.
Pillaver : le fait de s'alcooliser.

Ex. "Avec mes frelons on a pillave toute la nuit, j'suis encore faya ma gueule !"
Tr. "Avec quelque compères nous avons bu toute la nuit. Je me sens encore alcoolisé mon ami !"

Pollen

Quand il ne désigne pas une florale semence le pollen est un ensemble de résidus de cannabis que laisse le grinder qui effrite l'herbe.
Le pollen se présente sous la forme d'une poudre de Cannabis.
Cette poudre peut ensuite se fumer joyeusement, entre amis dans la bonne humeur ou seul pour faciliter la méditation.

Poucave (Ou poukave)

Un délateur, une balance.
A l'origine le terme était plutôt utilisé pour désigner un indic ou une balance dans les milieux du petit ou du plus grand banditisme.
Le terme poucave se démocratise et il peut aussi désigner une personne dans laquelle on ne peut avoir confiance.

Ex. Gilbert est une poukave, il a balancé à la prof que j'avais grugé !
Tr. Gilbert est un vil délateur, il m'a dénoncé auprès du professeur : j'avais triché !

Rhabat (ou rabate)

Être dans un état second, complètement ivre ou défoncé.

Ex. Robert était rhabat mec, il a fini la tronche dans les chiottes !
Tr. Robert avait trop bu mon ami, il a terminé sa soirée avec une nausée des plus désagréable.

Schtroumpf

Tout le monde connaît les schtroumpfs, ces petits être bleus à la sexualité mystérieuse.
En argot, le schtroumpf est un policer, en référence à la couleur bleue de son uniforme.

Ex. "Les schtroumpfs débarquent, en quatre-quatre. J'les plie en quatre, tac tac. J'suis leur cauchemar : Gargamel."
Tr. "La police arrive en jeep. Je les mitraille sans sommation. Je suis leur pire peur : mafioso."

Seize

Un couplet de rap. Le format le plus courant d'un couplet de rap se compose de 16 mesures, soit 16 lignes de texte.
Il existe d'autre formats bien sûr, 8 mesures, 32, 64...etc.

Ex. "Réalité française
Vérité ancestrale, vie de tess, laisse moi cracher mon seize
C'est pour les balafrés du faciès, scarface" - Nessbeal

Seum (avoir le)

Issu de l'arabe, le mot sèmn signifie venin.
Avoir le seum, c'est être en colère ou très contrarié.

Shlass

Un couteau. A ne pas confondre avec "schlass".

Ex. "Ce batard m'a planté un schlass dans l'bide, j'ai les boyaux qui se font la malle"
Tr. "Ce vil maraud a planté une lame dans le ventre, mes intestins se déversent au sol"

Splif

Le splif est une des innombrables dénomination pour la cigarette de cannabis.
Dans les milieux autorisés on entendra plus souvent le terme "joint".

Ex. "Fait nertour le splif ma gueule, j'ai besoin de me mettre une race"
Tr. "Peux-tu partager la cigarette qui fait rire mon ami, je me sens d'humeur maussade"

Srab

Un ami, un copain, un acolyte.
Synonyme dans le même niveau de langage : "Frelon".

Steh

En argot, un steh est un des innombrables qualificatifs pour désigner un joint.

Suce-pute (ou Sucepute)

Insulte. Désigne quelqu'un qui pratique le sexe oral avec une prostituée.
D'une manière imagée, le suce-pute est un individu sans grand respect pour lui même, sans dignité ou sans honneur.
Ce terme est très souvent utilisé par le rappeur Alkpote.

Taga

Synonyme assez méconnu de Haschich.
Le rappeur VALD popularise le terme dans son EP NQNT2, avec le titre du même nom, "Taga".

Tej

Prononcez "Tèj".
Verlan du verbe "jeter". Généralement "Tej" signifie quitter son compagnon ou sa compagne.
Parfois "Tej" peut aussi être un synonyme de molester ou d’expulser.

Ex. "Cette biatch m'a tèj la veille de mes 20 piges. J'ai chialé ma race et enfilé une teille de Jack pour zapper cette meuf."
Tr. "Mon ex compagne, femme de petite vertu, m'a quitté à l'orée de mes vingt ans. J'ai versé toutes les larmes de mon corps et bu une bouteille d'un excellent malt pour oublier cette femme."

Ter-ter

Abréviation en verlan du "quartier". En général il faut comprendre le "quartier" comme un territoire à défendre, pas seulement un endroit où on vit paisiblement.

Underground

Dans son premier sens, l'underground désigne généralement une forme d'art indépendant qui échappe aux médias de masse. On parle par exemple d'une scène Rap underground, de culture underground.
Peut être utilisé pour désigner un endroit caché, sombre ou glauque. L'illégalité n'est pas toujours très loin de l'underground.

Ex. Les quais la nuit quand il pèle sa race, c’est vraiment mass underground.
Tr. Les bords de Loire durant les nuits d'hiver vigoureux dégagent une ambiance particulièrement malsaine.

Une douille (Se taper)

Se taper une douille c'est procéder à un rituel qui flirte gaiement avec une légère toxicomanie.
De manière schématique, le "Bang" qui est l'outil du rituel se compose d'une chambre de refroidissement et d'une "douille" qui contient généralement de la résine de cannabis et un peu de tabac.
"Se taper une douille" consiste généralement à fumer l'équivalent d'un joint (voire plus) en quelque secondes. On décolle donc très vite vers un univers verdoyant et lumineux, affalé dans un canapé avec un air vaguement ahuri.

Un jeune homme bien portant se tape une douille en suivant des mesures d'hygiène drastiques.

Yeuk

Testicule. Yeuk serait-il un verlan de "couille" particulièrement dégénéré ? Le débat reste ouvert.

Zermi

Verlan de misère. Démocratisée par la performance hip hop du rappeur du 92, Billal. La Zermi évoque un quartier malfamé, ou désertique. Peut parfois aussi définir des conditions difficiles du point de vue matériel.

S'abonner à RSS - Zonard